Autres domaines

En parallèle de ces 5 grandes filières d’excellence très structurées, Brest développe d’autres atouts dans des secteurs à fort dynamisme (comme le tourisme) ou de haute technicité qui sont autant de perspectives de développement et d’innovation.

Le tourisme

Les fêtes maritimes internationales de Brest, c’est la plus belle réunion de bateaux et de cultures que j’ai jamais connue.

Olivier De Kersauson
Navigateur, écrivain et chroniqueur

Pour beaucoup, la Bretagne évoque des images et des souvenirs de vacances. Et pour cause : la Bretagne figure parmi les toutes premières destinations de vacances hors Paris au niveau national et se classe même parmi les 30 régions les plus attractives d’Europe.

L’industrie touristique brestoise représente 6% des parts de marché annuelles de l’ensemble de la Bretagne, soit 276.000.000€ de retombées économiques en 2016. Elle s’appuie aujourd’hui sur près de 5000 emplois directement liés au tourisme, 9% des effectifs totaux en Bretagne. Le potentiel de développement est important et la filière devrait monter encore en puissance dans les années à venir, grâce au dynamisme de l’aéroport international de Brest, premier aéroport de Bretagne avec 1 million de passagers par an, et à l’offre ferroviaire qui amène désormais Brest à 3h25 en moyenne de Paris (et même 3h13 pour certaines lignes).

La culture de l’accueil est réelle ici. C’est la chaleur des gens, mais ce sont aussi des moyens mis en œuvre pour les accueillir. L’Ouest breton dispose de 43% des capacités d’hébergement de Bretagne (hôtels, campings, locatif privé, résidences secondaires). Dans cet ensemble, le pays de Brest est le second pourvoyeur, juste après le sud-Finistère. 8% des parts de marché de l’hôtellerie bretonne se font dans son périmètre.

Le pays de Brest joue en partie sur les mêmes atouts que le reste des principaux centres touristiques de Bretagne : un périmètre largement littoral, des côtes préservées faites de falaises granitiques, des plages de sable fin ou de galets, des paysages naturels splendides, une authenticité à fleur de rocher, une identité affirmée…

Il sait également exprimer sa singularité. Celle d’un territoire urbain d’abord, avec les hébergements, services et aménités que peuvent proposer la métropole et des conurbations comme celle de Landerneau. En 2016, Brest disposait de 2 des 8 équipements bâtis de Bretagne accueillant plus de 100 000 visiteurs par an : Océanopolis, le parc de découverte des océans (jusqu’à 450 000 visiteurs dans l’année) et la Récré des 3 Curés de Milizac, premier parc d’attractions de Bretagne (215 000 visiteurs par an). Deux autres équipements devraient intégrer en 2017 ce groupe très fermé : l’Atelier des Capucins, gigantesque atelier de construction navale reconverti en lieu de vie et de culture, relié au centre-ville par le premier téléphérique urbain de France, ainsi que le Fond Hélène et Edouard Leclerc de Landerneau qui propose des expositions d’art de premier ordre depuis 2012 : Miró, Giacometti, Chagall, Picasso…

Outre ces locomotives, la métropole et ses alentours sont riches d’une offre culturelle pléthorique : des musées bien sûr, mais aussi Le Quartz, première scène nationale de France hors Paris ainsi que les différents festivals musicaux des environs, en premier lieu le Festival du Bout du Monde (60.000 entrées) à Crozon, la Fête du Bruit à Landerneau (52.000 entrées) et Astropolis (24.000 entrées). Sans oublier la gastronomie locale sous toutes ses formes (fruits de mer et pèche, fraises, spécialités bretonnes), y compris au sein des 8 restaurants étoilés de la zone d’emploi brestoise.

L’évènement le plus emblématique de Brest est aussi celui qui pulvérise les records d’affluence à chaque édition. Les Fêtes Maritimes internationales de Brest, dont la dernière édition date de 2016, sont le plus grand rassemblement européen de bateaux. Pendant 6 jours, elles ont attiré 712 000 visiteurs et 550 journalistes accrédités venus pour admirer parmi les plus grands voiliers du monde, des embarcations traditionnelles venues des quatre coins de la planète, 9 000 marins, 2 500 musiciens, des parades nautiques, des feux d’artifice et la grande parade entre Brest et Douarnenez qui rassemble des milliers de bateaux.

Prochaine escale : du 10 au 16 juillet 2020 pour la 8e édition.

 

FOCUS : la rade et le littoral
La rade de Brest est le théâtre privilégié de cette manifestation, un théâtre ou plutôt un stade de 18.000 hectares où tous les sports nautiques ou presque peuvent se pratiquer. Elle s’ouvre sur la mer d’Iroise et sur les îles de Molène et d’Ouessant que les touristes peuvent rejoindre en bateau à partir de Brest ou du Conquet. Le tracé littoral de la région de Brest est d’une très grande diversité : la pointe St-Mathieu, la Presqu’île de Crozon, l’île Vierge, les Abers... Tous ces lieux peuvent être découverts par les randonneurs qui empruntent le GR34 le long de la côte bretonne.

Autant d’atouts mis en avant par le réseau des offices de tourisme de la région de Brest, réunis au sein de Brest Terres Océanes. BTO couvre l’ensemble de la destination de Crozon aux Abers et de la pointe Saint Mathieu à Landerneau.

Les solutions énergétiques

Outre les énergies marines renouvelables dont l’essor viendra renforcer la position de Brest au sein de la filière industrielle, notamment au travers de l’installation sur le Polder d’entreprises du secteur, Brest dispose d’atouts certains dans le domaine des énergies.

  • L’un de ces atouts, c’est la présence d’une pépite née ici et qui joue dans la cour des grands. Depuis plus de 50 ans, l’entreprise SDMO conçoit et distribue des groupes électrogènes et solutions de production d’électricité. Elle est présente aujourd’hui sur 4 continents au travers de ses 6 filiales et 8 bureaux de représentation, et peut s’appuyer sur un solide réseau de distributeurs dans 150 pays.
    Associée à l’américain KOHLER, SDMO est le n°3 mondial de son secteur. L’entreprise investit dans la recherche et le développement pour innover et proposer de nouveaux produits comme les groupes hybrides, les groupes au biogaz ou des solutions sur mesures.
    La zone de Kergaradec accueille un site de production de près de 45 000 m² ainsi que le siège social de l’entreprise. SDMO emploie aujourd’hui 850 salariés et a réalisé en 2015 un chiffre d’affaire de 440.000.000 €.
  • Par ailleurs, Brest participe à l’expérimentation de boucles énergétiques locales. Composantes des réseaux énergétiques intelligents, ces dispositifs visent à intégrer demande et production d’énergie dans la conception des opérations de renouvellement urbain. Le projet « Brest rive droite » repose notamment sur la densification du réseau de chaleur et des structures de stockage, la rénovation énergétique des bâtiments, la pose de panneaux photovoltaïques et l’emploi croisé de technologies bois, gaz et solaire.

Le Miroir des Energies

Le secteur automobile:

Plusieurs établissements de la  région brestoise sont représentés au sein du pôle de compétitivité ID4CAR.

ID4CAR a pour mission de renforcer la compétitivité de la filière véhicules et mobilités durables du grand Ouest par le biais de l’innovation. Le pôle accompagne ses adhérents de l’idée jusqu’au produit et la mise sur le marché. Il est ouvert aux PME / ETI et grandes entreprises, organismes de recherche et de formation des régions Bretagne, Pays de la Loire et Poitou-Charentes.

On compte parmi ses adhérents des établissements d’enseignement supérieurs, notamment l’IMT Atlantique et l’ENSTA Bretagne, et des entreprises, dont

  • Autocruise : Née d’une aventure commune de THALES et de TRW, l’entreprise s’est spécialisée dans les radars intelligents qui équipent déjà de nombreux véhicules, notamment pour faciliter le freinage d’urgence, chez de grands constructeurs comme les groupes Volkswagen, PSA, Renault ou l’américain Bendix. Rachetée en 2015 par le groupe allemand ZF, le groupe a investi depuis 2 900 000 d’euros pour installer sur son site de Plouzané une nouvelle ligne de production, dédiée à la quatrième génération de ses radars. Le cap du million de radars est attendu après 2020 avec les recrutements nécessaires associés.
  • Livbag SAS (AutoLiv) : Filiale du groupe suédois AutoLiv, leader mondial des produits en sécurité automobile, Livbag est spécialisé dans le développement et la fabrication des générateurs de gaz d’airbags, marché sur lequel l’entreprise est n°1 en Europe.

 

Informations annexes au site