La santé

Des acteurs ambitieux et volontaires, des travaux de recherche de qualité, des technologies développées sur des marchés porteurs, une proximité entre la recherche, les entreprises et la population : autant d’atouts qui ouvrent des perspectives de développement aux acteurs de la santé à l’ouest de la Bretagne.

La région brestoise bénéficie d’une infrastructure de santé complète articulée principalement autour du Centre Hospitalier Régional Universitaire (CHRU) de Brest, premier opérateur de santé régional et second employeur de la zone d’emploi brestoise. Avec 9 sites d’accueil spécialisés, 2 200 lits, 760 000 personnes hospitalisées chaque année, 6 500 professionnels et 1 300 étudiants, il réunit les pôles d’excellence d’une dizaine de spécialités. Il est épaulé par l’Hôpital d’Instruction des Armées Clermont-Tonnerre, les centres hospitaliers de Morlaix et Landerneau ainsi que les hôpitaux locaux de Crozon, Lesneven, Saint-Renan et Lanmeur.

La présence du CHRU a par ailleurs favorisé le développement de la recherche et de l’innovation dans le domaine médical, bien souvent à la croisée des chemins entre biologie, génétique, technologies de l’information et biotechnologies issues des filières d’excellence marines et agroalimentaires. Le CHRU de Brest est, par exemple, au premier rang national de la greffe méniscale, intervention rare et complexe.

La proximité d’acteurs clés comme l’IMT Atlantique ou l’ENSTA Bretagne permet de trouver des synergies et de multiplier les transferts de technologie. La génétique moléculaire mais aussi la chirurgie guidée par l’image, la télémédecine ou l’expertise développée dans la prise en charge de maladies auto-immunes et le traitement de l’imagerie médicale sont des domaines où l’excellence brestoise s’affirme et qui voient l’émergence de startups ou de jeunes entreprises très innovantes s’appuyant sur les opportunités offertes par la révolution numérique. C’est le cas d’Imascap (solutions de planification préopératoire), de MEDECOM (logiciels d’aide au diagnostic, de communication, d’archivage…), d’Around Innovation (amélioration du parcours patient par l’optimisation des temps d’attente), d’Oxynov (dispositif d’optimisation de l’oxygénothérapie),…

A noter également, le projet Followknee porté par le Pr Eric Stindel (l’un des 10 lauréats du 3ème appel à projets « recherche hospitalo-universitaire – RHU », 7 900 000€) qui propose d’améliorer le design, la pose et le suivi des prothèses implantées dont le nombre a explosé ces 20 dernières années (+600%) en raison notamment de leur implantation chez une population plus jeune et souvent concernée par l’obésité.

Le  secteur de la santé est animé à l’échelle de la Bretagne par ID2Santé, centre d’innovation technologique qui accompagne le développement de projets innovants en  santé.

 

FOCUS : ID2Santé
ID2Santé apporte son expertise pour le montage et le suivi de projets, informe sur les normes et/ou réglementations en vigueur, accompagne la recherche de partenaires et/ou de financements. ID2Santé offre également un soutien pour la labellisation des projets par des pôles de compétitivité. Il constitue l’antenne bretonne du pôle de compétitivité Atlanpole Biotherapies.

Médiatisé lors de l’affaire du Mediator, par la pneumologue du CHRU de Brest Irène Frachon, le secteur de la formation, de l’innovation et de la recherche médicale sur Brest est particulièrement bien représenté, avec bien entendu l’Université de Bretagne Occidentale et la Faculté de Médecine, mais aussi au travers du Centre de Simulation en Santé (CESIM), de quatre unités Inserm dont un Centre d’Investigation Clinique, d’un Etablissement Français du Sang et de la participation du CHRU à un Réseau des Ecoles de Management et d'Ingénierie de la Santé (REMIS). Classé au 8ème rang national pour sa recherche, il contribue à la diffusion de l’innovation au travers de multiples collaborations à l’échelle du Grand Ouest.

 

Informations annexes au site