Le numérique

Capitale French Tech avec ses partenaires, Brest était "digital native" avant l’heure. Particulièrement impliquée dans les activités #FoodTech, #Fintech, #HealthTech et #IoT, elle réinvestit ses talents, ses savoir-faire et son esprit d’entreprise dans un numérique populaire, disruptif et transversal.

La labellisation Capitale French Tech nous permet d’afficher au national comme à l’international qu’ici on est compétitif pour la création d’entreprises innovantes et la digitalisation de l’économie. Ce qui permet d’attirer de nouveaux talents : on est dans la course, au même titre que les autres grandes métropoles du pays !

Eric Vandenbroucke
Directeur du développement économique et international de Brest métropole

La région brestoise a une vision globale des technologies de l’information, avec une expertise très complémentaire et un panel de compétences qui reste très rare en France. L'offre de Brest se positionne fortement sur les télécommunications optiques, les communications mobiles, l’image et le traitement de l'information et du signal, le spatial, la réalité virtuelle et augmentée, les transports intelligents, les drones et robots autonomes ou encore la cybersécurité. 

Dans un monde numérique en mutation constante, le territoire de Brest se distingue par son écosystème, fertilisé à la fois par une politique de développement des usages reconnue au niveau national et une innovation très dynamique.
Ce dynamisme, il s’illustre par l’émergence de nouveaux acteurs de la recherche, tel l’Institut de Recherche Technologique B-Com, ainsi que par le foisonnement des idées et des manières de les concrétiser : le travail coopératif ou co-working, qui voit porteurs de projets et startups échanger au sein de tiers-lieux (La Cantine Numérique, The Corner, la Pool, Tech Iroise, l@ Flotille…) ; l’accompagnement des startups à différents stades de leur développement au travers des accélérateurs que sont le Technopôle Brest Iroise, le Village by CA ou la West Web Valley ; l’ouverture d’ateliers numériques ou fablabs (UBO Open Factory, Ty Fab, les Fabriques du Ponant…) pour créer, expérimenter, prototyper…

FOCUS SUR : Le West Web Festival
« L’esprit du SXSW d’Austin (Texas, USA) couplé au 1er festival de rock européen, Les Vieilles Charrues ». Voici le cocktail détonant que vous proposent les créateurs du West Web Festival. Participer au West Web festival c’est plonger au cœur du digital en assistant aux différentes conférences et échanges lors d’ateliers. L’occasion également de rejoindre les festivaliers des Vieilles Charrues et de découvrir les plus grands noms de la scène musicale francophone et internationale.

La métropole brestoise encourage et stimule la digitalisation de l’économie afin de créer de la valeur ajoutée et de conquérir de nouveaux marchés. Et parce que la donnée sera l’or du siècle, elle met en place à Brest un « circuit court » du numérique à destination des acteurs économiques du territoire : BrestIX (GIX).

Pour peser au niveau européen et puisqu’à plusieurs, on va plus vite et plus loin, Brest, Lannion, Morlaix et Quimper ont uni leurs forces et leurs écosystèmes. Le résultat ? 1 620 établissements représentant 18 200 emplois fédérés au sein d’une démarche labellisée French Tech en 2015, puis Capitale French Tech en 2019 : French Tech Brest +.  Grâce à cette démarche, la pointe Bretagne est un acteur de poids au sein du pôle de compétitivité Images et Réseaux.

 

Images et Réseaux

Pôle de compétitivité à vocation mondiale, Images et Réseaux réunit les acteurs des technologies de l’information, des télécoms et de l’audiovisuel en Bretagne et Pays de la Loire : IMT Atlantique, Alcatel, Thales…Il accompagne les porteurs d'innovation dans leurs projets. Avec son réseau de partenaires spécialisés dans les TIC, Images & Réseaux active la rencontre des innovateurs, des industriels et des financeurs pour porter collectivement des technologies, des usages, des marchés.

Clip de la French Tech Brest+

En Bretagne, et notamment à Brest, les racines du numérique remontent à l’expertise déployée dans le domaine militaire : communications,  traitement du signal, chiffrement…  La culture du numérique s’est diffusée au travers des établissements d’enseignement supérieurs qui ont formé et forment encore aujourd’hui les ingénieurs et les chercheurs du secteur : l’Institut Mines Telecom Atlantique Bretagne Pays de la Loire (IMTA), l’Université de Bretagne Occidentale (UBO), l’Ecole Nationale Supérieure de Techniques Avancées (ENSTA Bretagne), l’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Brest (ENIB), l’Institut Supérieur de Electronique et du Numérique (ISEN Brest) et l’Ecole Navale.

Les progrès du numérique sont venus stimuler l’imagination des entreprises innovantes, dans tous les secteurs. Si on vous disait que les turbocodes sont nés ici ? Que le Crédit Mutuel Arkéa était la première banque en ligne sur le Minitel, puis sur internet, et même sur smartphone ? Que le Télégramme a été le premier journal en ligne de France ? Que la 4G inventée à Lannion a fait ses premiers pas dans le port de Brest ? Véritable « méta-filière », ses évolutions viennent dynamiser l’ensemble des autres filières d’excellence dans les domaines de la mer, de l’e-santé, la Défense, la banque… 

 

Informations annexes au site